Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

   Accueil | Plan du site | FAQ
 
Localisation
Organisation
Missions et Attributions

Nos actions majeures
Nos projets

Carte de Côte d'Ivoire
Régions
Communes

Lois
Ordonnances
Décrets
Arrêtés
Décisions
Circulaires
Circulaires thématiques

Communiqués
Télégrammes officiels
Modèles d'actes administratifs et budgétaires
Affectations du personnel

Annuaire téléphonique et postal des élus

Autres



Agenda et Adresses utiles
Résultats des élections locales
Forums de l'action internationale des collectivités
 


 
ACTUALITE

Renforcement des capacités des Présidents et Directeurs Centraux des Conseils Régionaux par l’ARDCI et le Cabinet 2TD, au District Autonome d’Abidjan.
‘’ Pouvoir régional et développement économique ‘’ tel est le thème du séminaire de renforcement des capacités destiné aux Présidents, Directeurs Généraux et Directeurs du Développement et de la Planification des Conseils Régionaux, organisé le lundi 19 septembre à la salle Emmanuel Dioulo du District Autonome d’Abidjan, par l’Assemblée des Régions et Districts de Côte d’Ivoire (ARDCI) et le Cabinet Talent/ Territoires/ Développement (2TD).

Cette session de formation s’est déroulée en trois (03) phases dont la première, la cérémonie d’ouverture, a enregistré trois (03) allocutions.

Intervenant en premier, Monsieur N’cho Kouaho Vincent, 2ième vice-gouverneur du District Autonome d’Abidjan, a souhaité la cordiale bienvenue à tous les participants.

Puis, il a indiqué que leur présence massive était la preuve que les collectivités territoriales sont engagées aux côtés de l’Etat pour jouer leur rôle d’acteur du développement local.

Prenant la parole à son tour, Monsieur Jeannot Ahoussou Kouadio, Président de l’Assemblée des Régions et Districts de Côte d’Ivoire, après les civilités d’usage, s’est réjoui que la loi n° 2003-208 du 16 juillet portant transfert et répartition des compétences de l’Etat aux collectivités pose les jalons du développement économique des collectivités territoriales bien qu’il y avait quelques réticences.

Il a rappelé que l’organisation du séminaire vise, entre autres, à favoriser la création des PME/PMI, les schémas directeurs d’aménagement du territoire ainsi que les plans stratégiques locaux, promouvoir la coopération décentralisée ainsi que renforcer les capacités des collectivités territoriales dans le cadre des projets structurants.

Ouvrant le séminaire, Monsieur Tohbi Vincent Irié, Directeur de Cabinet Adjoint, représentant le Ministre d’Etat, Ministre de L’Intérieur et de la Sécurité, a salué l’action de l’ARDCI pour l’initiative prise avant d’indiquer que la Côte d’Ivoire compte sur la décentralisation pour bâtir des collectivités territoriales économiquement développées.

Il a rendu un vibrant hommage aux élus locaux pour tous les efforts fournis pour développer leurs localités respectives en attirant outres les investisseurs locaux, des investisseurs étrangers également.

Se référant à de nombreux exemples réussis, notamment en France, Monsieur Tohbi Vincent Irié a donné les raisons qui fondent l’intérêt pour le Gouvernement quant au sujet à l’ordre du jour des échanges.

Pour finir, il a traduit sa gratitude à l’endroit de tous les bailleurs de fonds, les partenaires au développement qui œuvrent à la bonne marche de la décentralisation et, partant, de l’attractivité des collectivités territoriales non sans rappeler que l’Etat reste attentif aux recommandations qui se découleront de ce séminaire.

La deuxième partie de cette séance de travail s’est ouverte avec la première session des communications consacrées au ‘’processus de la décentralisation en Côte d’Ivoire’’ qui a vu l’intervention de Monsieur Noel Tahet, Directeur du Développement Local (DDL) à la Direction Générale de la Décentralisation et du Développement Local (DGDDL), sur la présentation des lieux de la décentralisation en Côte d’Ivoire et des compétences des Régions et Districts.

Il a présenté celle-ci au plan économique avant d’indiquer les conditions à remplir pour l’attractivité des Régions et Districts.

A sa suite, l’honneur est échu à Monsieur André Saraka Allou, Directeur Général de l’Aménagement du Territoire et du Développement Régional au Ministère du Plan, pour présenter le thème ‘’politique économique de la Côte d’Ivoire et stratégie de développement régional’’. Il a relevé que les premières politiques régionales visaient le décollage économique, puis les échanges extérieurs et la croissance urbaine qui aboutiront à la stratégie de développement régional basé sur les pôles économiques et le concept de collecteurs (principaux, secondaires et locaux).

Quant à Monsieur Jean Paul Bachy, Directeur Général de l’Agent Talents / Territoires Développement (2TD), il s’est appesanti sur le thème ‘’pourquoi les régions constituent-elles le niveau pertinent pour le développement économique des territoires’’.

Monsieur Constant Koidou, Coordonnateur de la Cellule d’Appui du Comité National-Partenaire Public Privé (CN-PPP), a ouvert la deuxième session des communications qui avait pour thème : ‘’quels outils de financement du développement territorial’’.

Il a axé sa présentation sur ‘’la place des partenariats- public-privé dans le financement du développement territorial de la côte d’ivoire’’.
Il a fait connaître que le CN-PPP est le partenaire idéal pour accompagner les collectivités territoriales dans l’élaboration et la mise en œuvre des concessions ou toutes autres relations avec le secteur privé pour un projet d’intérêt général.

Cette intervention a été suivie de celle de Monsieur Jean Marie Meunier, expert du Cabinet 2TD, sur le thème ‘’quels outils financier pour soutenir l’investissement’’.

Il a rappelé en substance une panoplie d’outils qui existent avant d’inviter les élus locaux à opérer les meilleurs choix stratégiques et à prospecter aussi bien ici qu’ailleurs pour financer le développement économique de leur territoire avec le secteur privé.

Monsieur Olivier Pamelier, Directeur Général Adjoint de l’Agence Française de développement (AFD), basée à Abidjan, a expliqué ‘’le rôle de l’AFD dans le financement des investissements à travers différents guichets’’.

Après lui, ce fut le tour de Monsieur Clément Brochon, Président de Kivaldi (entreprise française), d’entretenir l’auditoire sur ‘’les critères d’attractivité des territoires ; pourquoi les entreprises investissent-elles dans un territoire que dans l’autre ?’’

Il a insisté pour dire que les élus doivent accompagner les jeunes entrepreneurs locaux, les investisseurs et même prendre des participations dans les entreprises qui exercent sur leur territoire.

A sa suite, est intervenu Monsieur Bioffo Akré, Directeur de la Planification, des Etudes et des Statistiques du Centre de Promotion des Investissements en Côte d’Ivoire (CEPICI), sur ‘’les conditions de facilitation de la création d’entreprise et de renforcement des relations CEPICI-Conseils Régionaux’’.

Il a évoqué avec les participants les missions ainsi que l’assistance-conseil que cette institution pourrait apporter aux Conseils Régionaux et aux potentiels investisseurs désireux de développer des affaires avec lesdits Conseils.

Peu après, la question de la promotion des entreprises vertes, notamment ‘’comment valoriser la biomasse pour créer de l’énergie et de la vapeur’’ a été traité par Monsieur Jean Paul Bachy, expert du Cabinet 2TD.

Il a mis en exergue l’amélioration des revenus des exploitants agricoles, ainsi que la création d’emplois et de petites unités électriques à partir de la biomasse.

La dernière intervention a été celle de Monsieur Jean Paul Lorng, Ingénieur Agronome et cadre au Fonds Interprofessionnel pour la Recherche et le Conseil Agricole (FIRCA), qui a présenté des exemples d’initiatives innovantes de développement de chaine de valeurs dans le secteur vivrier ( pourvoyeur d’emplois et sources de sécurité alimentaire) en Côte d’Ivoire, leviers pour le développement de la production, l’amélioration de la qualité et la distribution des produits vivriers.

Il a expliqué que le FIRCA a mis au point des variétés de cultures vivrières à très haut rendement qui sont à la disposition du public et, de façon spécifique, à la disposition des exploitants agricoles exerçant dans chacune des régions du pays.

Au terme de chaque session, les échanges ont permis d’éclairer d’avantages les participants.

C’est au nom de ses pairs que Monsieur Abi Richmond, Président du Conseil Régional de la Marahoué, a traduit la gratitude de l’ARDCI à tous les participants annonçant ainsi la troisième et dernière partie.

Clôturant cette session de renforcement des capacités, Monsieur Houndjé Luc Directeur Général Adjoint de la Décentralisation et du Développement Local (DGDDL), représentant le Ministre d’Etat, Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, s’est félicité du bon déroulement de ce séminaire et de la qualité des interventions avant de traduire à son tour ses encouragements appuyés à l’ARDCI, aux partenaires de développement ainsi qu’aux experts nationaux et internationaux. Il a exhorté les participants à une bonne application des orientations en vue d’impulser significativement le développement économique régional.