Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

   Accueil | Plan du site | FAQ
 
Localisation
Organisation
Missions et Attributions

Nos actions majeures
Nos projets

Carte de Côte d'Ivoire
Régions
Communes

Lois
Ordonnances
Décrets
Arrêtés
Décisions
Circulaires
Circulaires thématiques

Communiqués
Télégrammes officiels
Modèles d'actes administratifs et budgétaires
Affectations du personnel

Annuaire téléphonique et postal des élus

Autres



Agenda et Adresses utiles
Résultats des élections locales
Forums de l'action internationale des collectivités
 


 
ACTUALITE

Développement local : la Commune de Bouaké présente deux (02) projets cofinancés par l’Union Européenne (UE) à la Direction Générale de la Décentralisation et du Développement Local (DGDDL).
Faisant suite à une invitation à elle adressée par la Direction Générale de la Décentralisation et du Développement Local (DGDDL), la Commune de Bouaké avec à sa tête le Maire Nicolas Djibo a présenté le jeudi 22 décembre 2016 au siège de ladite Direction Générale, sis au Plateau, les projets ‘’BOVIVE-CD’’ et ‘’la politique communale de l’amélioration de l’offre de service santé primaire à Bouaké’’.

Cette séance de travail a été présidée par Monsieur Lazare Dago Djahi, Directeur Général de la Décentralisation et du Développement Local (DGDDL) qu’accompagnait ses plus collaborateurs.

Après les civilités d’usage, l’honneur est échu à Monsieur Lagouth Djéziao Ruffin, Secrétaire Général de la Mairie de Bouaké, de présenter le premier projet intitulé : ‘’politique communale de l’amélioration de l’offre de services de santé primaire à Bouaké’’.

Rappelant le contexte dans lequel ce projet a vu le jour, il a indiqué qu’il est né de la volonté de l’Union Européenne (UE) de contribuer à l’amélioration de la qualité des services des Centres de Santé Urbain (CSU), du taux de fréquentation de ceux-ci ainsi qu’à la mise en pratique du processus de décentralisation et de concentration dans le domaine de la santé dans la Commune de Bouaké.

Monsieur Lagouth Djéziao Ruffin a ajouté que ce projet d’un coût global d’un milliard quatre cent quatre-vingt-dix-neuf millions neuf cent quarante-six mille (1.499.946.000) francs CFA est financé à hauteur de huit cent soixante-quinze millions sept cent quarante-cinq mille deux cent trente-deux (875.745.232) francs CFA par l’Union Européenne (UE) et que la différence représente la contrepartie de la Commune de Bouaké.

Aussi, dans sa mise en œuvre, les deux parties sont convenues de se faire accompagner par le Centre International de Développement et de Recherche (CIDR), une Organisation Non Gouvernementale (ONG) spécialisée en développement local.

Citant les acquis engrangés par le projet, il a évoqué la réhabilitation de dix (10) Centres de Santé Urbain (CSU), la réception d’équipements biomédicaux, d’une ambulance médicalisée, le recrutement du personnel médical et technique, la formation des dix (10) COGES, l’élaboration de règlements intérieurs et de cahier de charges.

Pour finir, Monsieur Lagouth Djéziao Ruffin a relevé que le projet a permis l’amélioration de la gouvernance, des plateaux techniques et des services offerts aux populations de Bouaké dans les Centres de Santé Urbain (CSU) non sans évoquer les contraintes et les difficultés rencontrées.

Le second projet dénommé Bouaké Ville Verte–Coopération Décentralisée (BOVIVE-CD) a été présenté par Monsieur Som Bekour, Secrétaire Général Adjoint de la Mairie de Bouaké.

Dans son intervention, il a expliqué que la Commune de Bouaké a obtenu un financement de quatre cent vingt-cinq millions neuf cent quatre-vingt-trois mille huit cent trente-cinq (425.983.835) francs CFA de l’Union Européenne (UE) et que la Commune de Bouaké contribuait à hauteur de cent six millions cinq cent soixante-dix-huit mille neuf cent quatre-vingt (106.578.980) francs CFA pour un montant global de cinq cent trente-deux millions cinq cent soixante-deux mille huit cent quinze (532.562.815) francs CFA.

Ce projet s’inscrit dans la politique énergétique de l’Union Européenne (UE) visant à réduire d’au moins 20% les émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2020, d’où le nom de baptême : ‘’Bouaké Ville Verte–Coopération Décentralisé’’ (BOVIVE).

Monsieur Som Bekour a fait connaître que les principales activités à mener restent la sensibilisation, la gouvernance, la communication, le lobbying et la déclinaison des actions modèles sans toutefois omettre le fait que ce projet durera trente (30) mois et qu’il sera piloté par la Commune de Bouaké qui s’attèle à mettre en place l’équipe-projet dans la perspective de sa mise en œuvre.

Les échanges qui ont suivi ont permis à tous de mieux cerner les articulations de ces deux (02) projets pour lesquels Monsieur Lazare DAGO Djahi a félicité le Maire et son équipe pour cette heureuse initiative avant de les exhorter à travailler davantage en synergie avec les experts de la DGDDL.

C’est par une photo de famille que cette rencontre de travail a pris fin avec l’assurance de l’accompagnement de la Direction Générale de la Décentralisation et du Développement Local (DGDDL).