Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

   Accueil | Plan du site | FAQ
 
Localisation
Organisation
Missions et Attributions

Nos actions majeures
Nos projets

Carte de Côte d'Ivoire
Régions
Communes

Lois
Ordonnances
Décrets
Arrêtés
Décisions
Circulaires
Circulaires thématiques

Communiqués
Télégrammes officiels
Modèles d'actes administratifs et budgétaires
Affectations du personnel

Annuaire téléphonique et postal des élus

Autres



Agenda et Adresses utiles
Résultats des élections locales
Forums de l'action internationale des collectivités
 


 
ACTUALITE

Cérémonie de remise officielle des clefs des réalisations du « Projet de développement des ressources humaines pour le renforcement de l’administration locale dans les zones centre et nord de la Côte d’Ivoire » PCN-CI.
La salle de spectacles du Palais du Carnaval de Bouaké a servi de cadre, le mardi 29 novembre 2016, à la cérémonie de remise officielle des clefs des réalisations du projet PCN-CI dans la Région de Gbêkê.

Cette cérémonie, placée sous l’égide du Ministre d’ Etat, Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité (MEMIS), Monsieur Hamed Bakayoko, a été présidée par Monsieur Houndjé Luc, Directeur Général Adjoint de la Décentralisation et du Développement Local (DGDDL), son représentant.

Il avait à ses côtés, outre Monsieur Aoki Kyota, Premier Secrétaire d’Ambassade, représentant Son Excellence l’Ambassadeur du Japon en Côte d’Ivoire, Messieurs Eiro Yonezaki, Représentant résident de la JICA, Konin Aka, Préfet de la Région de Gbêkê, Raphaël Gbala Gnato, Directeur National du projet PCN-CI, Ouattara Zoumana, premier Adjoint au Maire de la Commune de Bouaké, Jean Kouassi Abonoua, Président du Conseil Régional de Gbêkê, Kouadio Mea, Directeur des Lycées et Collèges au Ministère de l’Education Nationale, Adjossan Adjossan, Directeur des Normes de la Réglementation d’Hydraulogie et de la Qualité au Ministère des Infrastructures Economiques, des élus locaux et les populations de la région bénéficiaire desdits projets.

Dans son allocution de bienvenue, Monsieur Ouattara Zoumana a traduit la gratitude du Conseil Municipal ainsi que celle des habitants de la Commune de Bouaké bénéficiaires des infrastructures offertes par le Japon. Il a indiqué que cette cérémonie est perçue par les populations de Bouaké comme la manifestation de la mobilisation transnationale afin que cette ville retrouve son lustre d’antan.

Présentant le projet PCN-CI, Monsieur Raphaël Gbala Gnato a fait connaître qu’il est né d’un accord de coopération entre le Gouvernement ivoirien et celui du Japon à l’effet de renforcer les capacités des administrations locales dans la perspective d’offrir une meilleure qualité de service aux populations affectées par une décennie de crise militaro-politique que notre pays a connue.

Dans son intervention, Monsieur Yokozo Zozoro, Secrétaire Général 1 de Préfecture de Bouaké, par ailleurs Coordonnateur local du PCN-CI, a plaidé pour la pérennisation du PCN-CI dont les acquis au plan des infrastructures, de la formation des acteurs, de l’approche singulière et de l’engouement suscité demeurent un modèle à dupliquer.

Pour ce faire, il a présenté des recommandations et un plan d’actions qui pourraient concourir à la pérennisation des bonnes pratiques dudit projet.

A sa suite, Monsieur Aoki Kyota a rappelé que le PCN-CI a pour objectif ‘’ la création de modèle de système de mise en œuvre des services de base et de renforcement des capacités de fourniture des services publics à travers le transfert de technologies’’. Il a ajouté, à cet effet, que ce sont vingt-neuf (29) nouvelles constructions et quarante-huit (48) réhabilitations de forages ainsi que trente-cinq (35) salles de classes avec six (06) bureaux construits ou réhabilités et équipés de mobiliers scolaires dans les neuf (09) collectivités de la Région du Gbêkê.

Prenant la parole à son tour, Monsieur Jean Kouassi Abonoua a remercié le Japon avant d’expliquer que dix (10) ans de conflit ont affecté la fourniture des services de base aux populations. C’est pourquoi, il se réjouit de la réponse apportée pour résorber le déficit à travers ce projet qui a mis en lumière un mécanisme de collaboration entre les collectivités territoriales et les communautés.

Quant aux représentants du Ministre de l’Education Nationale et celui des Infrastructures Economiques, ils ont rendu un hommage appuyé à la JICA, au peuple ainsi qu’au Gouvernement japonais pour cette assistance technique et financière avant de souhaiter que pareilles initiatives se multiplient sur l’ensemble du territoire national au regard des besoins en services sociaux de base qui sont énormes.

Clôturant la série d’allocutions, Monsieur Houndjé Luc s’est félicité de la mobilisation exceptionnelle des élus locaux, du corps Préfectoral, des populations bénéficiaires, des experts et des autres acteurs du projet PCN-CI traduisant à ses yeux la parfaite collaboration ainsi que le succès qui en découle.

Il a remercié le peuple japonais pour l’ensemble des actes allant dans le sens de la promotion de l’amitié ivoiro-japonaise et exprimé ses regrets pour les actes de vandalisme dont a été victime le bureau de la JICA à Bouaké lors des évènements de juillet 2016.

Il a exhorté les populations bénéficiaires et les élus locaux à utiliser à bon escient les infrastructures mises à leur disposition.

Il s’en est suivi la signature du certificat de remise officielle entre le Ministère d’Etat, Ministère de l’Intérieur et de la Sécurité, représenté par Monsieur Houndjé Luc et le représentant de Son Excellence l’Ambassadeur du Japon en Côte d’Ivoire peu avant la remise de diplômes aux acteurs ayant pris part à la mise en œuvre du projet.

Il convient de souligner que cette cérémonie a débuté par la visite des sites ayant abrité la réalisation des infrastructures réalisés dans la Commune de Bouaké par la délégation officielle.