Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

   Accueil | Plan du site | FAQ
 
Localisation
Organisation
Missions et Attributions

Nos actions majeures
Nos projets

Carte de Côte d'Ivoire
Régions
Communes

Lois
Ordonnances
Décrets
Arrêtés
Décisions
Circulaires
Circulaires thématiques

Communiqués
Télégrammes officiels
Modèles d'actes administratifs et budgétaires
Affectations du personnel

Annuaire téléphonique et postal des élus

Autres



Agenda et Adresses utiles
Résultats des élections locales
Forums de l'action internationale des collectivités
 


 
ACTUALITE

Lutte contre le racket : le Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité fait installer le Comité Communal de Yopougon.
Le Président de la République a entrepris des réformes courageuses sur le plan politique, institutionnel, économique et social dès son accession au pouvoir en 2011.
Toutes ces réformes ont permis à la Côte d’Ivoire d’améliorer ses performances en matière de bonne gouvernance.
En compétition avec plusieurs autres nations du monde, notre pays a été déclaré éligible aux différents guichets des grandes institutions de la lutte contre la pauvreté et de développement.
Ainsi, éligible au Treshold en 2015, la Côte d’Ivoire a été admise au Compact du Millénium Challenge Corporation en 2016.
La dynamique des réformes se poursuit et exige une appropriation locale par les Collectivités Territoriales et citoyens à la base à travers une stratégie de mise en œuvre bâtie sur une approche participative.
C’est dans cette approche que, le mercredi 13 juin 2018, à la salle de mariage de la mairie de Yopougon, a été mis en place le Comité Communal de Lutte contre le Racket après ceux de Dabou, d’Attécoubé, de Cocody, de Grand-Lahou, d’Agou, de Gagnoa, de Yamoussoukro, de Bouaké, d’Abengourou, d’Aboisso, de Tiassalé, de Daloa, de Séguéla, d’Adiaké, Grand-Bassam, Divo et Tiassalé.
Dans son intervention, Monsieur Gilbert Koné Kafana, Maire de la Commune de Yopougon a indiqué que l’assainissement de l’administration communale a commencé dès sa prise de fonction. D’ailleurs, depuis 2013, 10 agents ont été licenciés pour faute de racket. Il a promis faire en sorte que la Commune de Yopougon soit une référence dans la lutte contre le racket.
Madame Silué représentant le Président de la Haute Autorité de la Bonne Gouvernance a expliqué les missions de son institution et entend accompagner les comités communaux.
Félicitant l’équipe municipale, Monsieur Lazare Dago Djahi, Directeur Général de la Décentralisation et du Développement Local et Point Focal MCC du Ministère de l’Intérieur et de la Sécurité, a salué les dispositions prise par le Maire Monsieur Koné Kafana par l’adoption de l’arrêté municipal qui met en place le Comité Communal de Lutte contre le Racket.
Le Directeur Général de la Décentralisation et du Développement Local a encouragé les membres du comité à faire la promotion de la bonne gouvernance et de la lutte contre le racket.
Monsieur Joseph Dja-Blé, Inspecteur Général des Services de Police a présenté le bulletin de service sans lequel aucun agent ne devrait entreprendre aucune mission.
Il a par la suite, remis de façon symbolique au Commissaire de la Police de Yopougon.
Profitant de l’occasion, il a mis en garde les policiers indélicats contre la pratique du racket.
Le Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité a félicité le Maire de la Commune de Yopougon pour la célérité dans la délivrance des actes réduisant les pratiques de racket. Il a également félicité le Directeur Général de la Décentralisation et du Développement Local pour sa dextérité dans la conduite du dossier MCC.
Monsieur Sidiki Diakité, Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité a rassuré les uns et les autres que la Côte d’Ivoire est sur la bonne voie en demandant de continuer. Il a appelé la population à dénoncer ceux qui s’adonnent au racket. Car, selon lui, aucun programme de Gouvernement ne peut connaître un succès sans la participation des populations